Baccalauréat en géographie environnementale

Le baccalauréat spécialisé en géographie environnementale se situe à la jonction des sciences naturelles et des sciences sociales.

Il offre une excellente formation de base en géographie humaine et physique, centrée sur le thème de l’environnement et du développement durable.

  • Admission à l’automne et à l’hiver
  • Cote R minimum requise : 22
  • Offert le jour et le soir
  • Plein temps et temps partiel
  • 90 crédits

Faire une demande d’admission

Orientations

En 2e année, l’étudiant choisira l’une des 2 orientations ci-dessous.

Environnement physique

L’étude des composantes et des mécanismes régissant l’évolution des géosystèmes naturels (changements climatiques, contamination des sols, dynamique des bassins versants, etc.).

Environnement humain

L’étude de l’être humain en tant qu’agent de transformation des milieux et individu ou groupe sur lequel s’exercent des actions (transformations métropolitaines, développement local ou régional, mondialisation, santé, espaces protégés).

Quelle que soit l’orientation choisie, l’étudiant est tenu de suivre 2 cours sur le terrain sous forme de séjours d’études.

Cheminement honor

Le cheminement honor s’adresse aux meilleurs étudiants. Il permet d'effectuer un projet de fin d’études de 6 crédits, de suivre un cours d’initiation à la recherche ainsi qu’un séminaire pour diplômés en géographie. Offert en 3e année, ce cheminement facilite l’accès aux cycles supérieurs.

Exigences

  • Excellent dossier scolaire
  • Moyenne minimum de 3,5

Cheminement international (Nouveau!)

Le cheminement international permet d'étudier 1 ou 2 trimestres (15 ou 30 crédits) dans une université étrangère. Le Département entretient d'ailleurs des liens privilégiés avec certains établissements du Brésil, de l'Espagne ou de France.

Des questions sur le programme?

Thora Martina Herrmann, responsable de 1er cycle : 514 343-8044

Les + d’étudier la géographie à l’Université de Montréal!

  • L’apprentissage des méthodes et outils de pointe utilisés sur le marché du travail : modélisation, télédétection, photo-interprétation, etc.
  • Un stage rémunéré optionnel ou non en milieu professionnel ou un travail dirigé en guise d’initiation à la recherche.
  • Des bourses accordées aux nouveaux étudiants selon la qualité du dossier.