Passer au contenu

/ Département de géographie

Je donne

Rechercher

Elisabeth Hardy-Lachance

Vcard

Doctorante

Faculté des arts et des sciences - Département de géographie

elisabeth.hardy-lachance@umontreal.ca

Biographie

  • 2020-... - Doctorat (Ph.D.) recherche en géographie, Université de Montréal (Qc, Ca), Geocryolab – Supervision D. Fortier et Co-supervision E.Lévesque (UQTR)
  • 2018-2020 - Maitrise (M.Sc.) recherche en géographie, Université de Montréal (Qc, Ca), Geocryolab – Supervision D. Fortier et Co-supervision E.Lévesque (UQTR)
  • 2015-2018 - Bacc. en Sciences biologiques, orientation écologie, biodiversité et environnement, Université de Montréal (Qc, Ca).
Lire plus…

Expertises

Projets de recherche Tout déplier Tout replier

Impact de la dynamique de la végétation sur la partie supérieure du pergélisol, dans un contexte de changement climatique Projet de recherche au Canada / 2018 - 2023

Chercheur principal : Daniel Fortier , Esther Lévesque , Elisabeth Hardy-Lachance

Après deux décennies de recherche sur les réponses de l'Arctique aux changements climatiques, la contribution future du dégel du pergélisol dans la dynamique du climat mondial est encore sujette à débat. Une grande quantité de carbone organique est stockée dans les premiers mètres des sols en Arctique. Le réchauffement accéléré de cette région risque d'exposer ce carbone, menant à de potentielles rétroactions positives dues à la libération de gaz à effet de serre, tels que le dioxyde de carbone et le méthane. En contrepartie, l'augmentation des températures, la libération de nutriments du carbone organique minéralisé et la fertilisation de la photosynthèse par le CO2 atmosphérique devraient augmenter la productivité végétale et la séquestration de ce carbone. Puisque les propriétés du couvert végétal sont déterminantes pour influencer le bilan énergétique en surface, ces changements de propriétés ont un impact sur la propagation de l'énergie dans les sols en Arctique. La dynamique du pergélisol est aussi largement influencée par la présence de glace dans le sol, notamment dans la zone de transition à l'interface entre le pergélisol et la couche active. Cette zone, étant très riche en glace, nécessite un apport exponentiel d'énergie thermique pour dégeler. Le couvert végétal et la zone de transition représentent donc des "tampon énergétique" limitant la propagation de l'énergie, pouvant avoir comme effet de ralentir la dégradation du pergélisol. Le présent projet de recherche a pour objectif principal d'analyser les effets indirects des changements de végétation, en réponse aux changements climatiques, et de la zone de transition sur la dynamique du pergélisol. La recherche ci-présente vise à mieux comprendre les effets associés aux changements de végétation sur la dynamique du pergélisol.

Pour ce faire, cette recherche a pour objectif spécifique d’analyser l’ impact de la végétation en ce qui concerne (1) la glace ; (2) les conditions géochimiques et ;(3) le régime thermique et les propriétés thermiques du pergélisol. À partir de ces objectifs spécifiques, l’ hypothèse selon laquelle les modifications de la végétation sont suffisamment rapides et conséquentes pour changer la dynamique à court et à long terme du pergélisol sera vérifiée. Plus particulièrement, j’ émettrai comme hypothèse que le couvert végétal entraine (1) la formation de glace d’aggradation au niveau de la zone de transition (2) des conditions géochimiques particulières et (3) une modification du régime thermique vers des températures plus froides Pour répondre à ces objectifs, les travaux de terrain seront effectués à l'île Bylot (Nunavut). Ce lieu d'étude a été choisi puisque un suivi environnemental de sites expérimentaux est réalisé depuis les 25 dernières années afin de comparer les changements de la végétation et de de l'hydrologie se produisant en Arctique et attendus au cours des prochaines décennies.

Ces travaux permettront de mieux comprendre la diversité des dynamiques de la couche active et du pergélisol à l'échelle du paysage, d'approfondir les connaissances sur la zone de transition et de déterminer le rôle de celle-ci et de la végétation sur les processus de stockage et de la libération du carbone dans les milieux arctiques.

Communications Tout déplier Tout replier

Présentation d’affiches scientifiques :

- Hardy-Lachance, E., Fortier, D. et Lévesque, E. (2021) Impact du couvert végétal sur la glace dans le pergélisol, à l'Île Bylot (Nunavut). Affiche présentée dans le cadre du 60e Colloque du Centre d'études nordiques (février 2021). Québec, Canada.

Vulgarisation scientifique :

- Hardy-Lachance, E., Fortier, D. et Lévesque, E. (2020) Une couverture de survie pour le pergélisol [vidéo]. Finaliste du concours provincial de vulgarisation scientifique organisé par l’Institut nordique du Québec (INQ). URL : https://www.inq.ulaval.ca/fr/actualites/actualites/mpn2020-finalistes-quebecois

Médias

Élisabeth Hardy-Lachance, Doctorante en géographie et récipiendaire Bourse d'excellence Rosdev, UdeM

Bourses d'excellence et Prix de la meilleure thèse 2021 Témoignage et remerciements de madame Élisabeth Hardy-Lachance, étudiante au doctorat en géographie, Faculté des arts et des sciences, Université de Montréal, et récipiendaire d'une bourse d'excellence Rosdev.

Mon Projet Nordique: Elisabeth Hardy-Lachance

Consultez cette fiche sur :