Passer au contenu

/ Département de géographie

Je donne

Rechercher

Experts en : Temps géologiques

BLARQUEZ, Olivier

Professeur adjoint

Mes recherches s'intéressent à la dynamique à long terme des écosystèmes forestiers et à l'influence du climat et des perturbations naturelles et anthropiques sur les trajectoires écologiques. J'utilise principalement les outils de la paléoécologie afin de reconstruire les végétations, le climat et les perturbations naturelles dans le temps. Le développement d'approches nouvelles en paléoécologie numérique est un axe fort de mon laboratoire. Nous développons notamment un certain nombre de techniques statistiques permettant de reconstruire avec plus de précision les végétations ou les incendies sur le temps long. La calibration des paléobioindicateurs sédimentaires est ainsi un axe central de recherche car cela nous permets de quantifier les changements écosystémiques dans le passé (biomasse, biodiversité, régime d'incendie, etc.). In fine une meilleure compréhension des processus écosystémiques sur le long terme devrait permettre de mieux comprendre et anticiper les changements futurs. Cette thématique de recherche se retrouve dans plusieurs axes de recherche développés actuellement au laboratoire de paléogéographie et d'écologie des perturbations:

  • Quantification et calibration des paléoindicateurs sédimentaires (pollen, charbons)

Cet axe s'inscrit dans la programmation à long terme des recherches du laboratoire. A partir de données actuelles issues de la télédétection, de la dendrochronologie ou d'inventaires nous calibrons les indicateurs sédimentaires subactuels (derniers 200 ans). Des fonctions de transfert et diverses approches statistiques sont développées et utilisées afin de quantifier les processus dans le passé. 

  • Transitions écosystémiques

La transition entre pessières à mousses et pessières à lichen dans le nord du Québec est pris comme modèle afin de comprendre les facteur agissant sur la transition entre états stables de végétation. Des études paléoécologiques sont conduites afin de quantifier l'influence des incendies et du climat sur les taux de transition entre écosystèmes. Nous étudions également L'influence de l'homme sur la transition entre écosystème par l'analyse des écosystèmes forestier tropicaux et de savane africains, cela, à partir de données issues de la paléoécologie et de données satellitaires . Ici, l'influence de l'homme se superpose voire se substitue à celle du climat et des perturbations naturelles. 

  • Limites d'aire de distribution et migrations au cours de l'Holocène, cas de l'érable à sucre 

Projet visant à décrire la migration postglaciaire de l'érable à sucre dans l'ouest du Québec et à comprendre le statut et la dynamique Holocène des populations marginales d'érable. Ces populations à la marge sont sujettes à des conditions envirronementales pouvant présenter un analogue de ce que subiront les populations plus méridionales dans le futur (incendies).

  • Intégration des connaissances paléoécologiques et paléogéographiques dans la gestion des écosystèmes

Cet axe s'inscrit dans la programmation à long terme du laboratoire. La connaissance des processus écologiques dans le passé à partir des données issues de la paléoécologie devraient permettre d'établir des règles et de comprendre des mécanismes. La mise en évidence de seuils écosystémiques, de conditions de référence, de capacités de résilience sont autant d'éléments permettant de mieux orienter et anticiper la gestion future des écosystèmes notamment dans un monde soumis à changement.   

Projets en cours

  • Quantification et calibration des paléoindicateurs sédimentaires (pollen, charbons)
  • Transitions forestières dans la zone boréale: forçage climatiques et incendies
  • Transitions forestières en zone tropicale: influence de l'homme
  • Limites d'aire de distribution et migrations au cours de l'Holocène, cas de l'érable à sucre
  • Intégration des connaissances paléoécologiques et paléogéographiques dans la gestion des écosystèmes
  • mGCD: modern Global Charcoal Database
  • R paleofire
Lire plus…

Profil complet

Fortier, Daniel

FORTIER, Daniel

Professeur agrégé

Mes intérêts de recherche actuels portent sur :

  • Les processus de formation et de dégradation du pergélisol
  • L'étude des paléoclimats au cours des deux derniers millions d'années et leur incidence sur la formation des paysages nordiques
  • Les propriétés géotechniques du pergélisol aux fins de l'aménagement du territoire, de la gestion des infrastructures et de la dynamique des processus géomorphologiques
  • Le développement de stratégies d'adaptation et de techniques de mitigation visant à prévenir la dégradation du pergélisol dans un contexte de changement climatique notamment au Nunavik et au Yukon
  • La dynamique géomorphologique des environnements glaciaires et périglaciaires tel qu'étudiés en Amérique du nord (e.g. de l'Alaska, Nunavut, nord du Québec)
Lire plus…

Profil complet

FRANSSEN, Jan

Professeur adjoint

Mes recherches visent à améliorer notre compréhension des processus hydrologiques et géomorphologiques qui fournissent le gabarit structurel sur lequel fonctionnent les écosystèmes aquatiques. Notre compréhension des liens entre les processus physiques et écologiques dans les rivières et les lacs est généralement faible; et ces connexions doivent être comprises pour une protection et une gestion efficaces des systèmes d’eau douce.

Mes sujets de recherche actuels portent sur les domaines spécifiques de la géomorphologie fluviale, de l’hydrologie et de l’écologie; et les domaines interdisciplinaires de la science fluviale, de la science des bassins versants et de la science du système planétaire.

Lire plus…

Profil complet

King, James

KING, James

Professeur adjoint

  • L'activité de la tempête de poussière aux hautes latitudes
  • Les lacs salés comme indicateurs de la dégradation de l'environnement
  • Rôle de la végétation dans les milieux semi-arides

En tant que géomorphologue, j'étudie les interactions entre le vent et les sédiments et leur impact sur le climat en nous concentrant spécifiquement sur l'augmentation de notre capacité à prédire l'érosion éolienne en se concentrant sur des variables à petite échelle qui peuvent changer le seuil de transport des sédiments jusqu'au transport à grande échelle mécanismes qui modifient les fonctions de l'écosystème. Bien que je me concentre sur les milieux arides et semi-arides telles que des recherches antérieures et présentes menées dans les déserts de Sonoran et Chihuahuan des États-Unis, et la Kalahari et la côte du Skeleton de l'Afrique australe, j'ai commencé à la recherche des régions de haute latitude touchés par le vent l'érosion dans le présent et le passé au Canada. Avec une approche combinant des mesures sur le terrain avec de nouvelles méthodologies, de la télédétection et des réanalyse météorologique avec des modèles empiriques, mes recherches tentent d'identifier et d'améliorer la paramétrisation des processus de transport des poussières et leurs effets directs et indirects.

Projets en cours

  • Caractérisation et la détection des aérosols de poussières minérales (Namibie) - CRSNG et FCI
  • Membre du Groupe de Recherche sur la Dispersion des Hominines (http://www.hominindispersals.net/actualits) - FRQSC avec Burke (PI)
  • Tempêtes de poussière aux latitudes nordiques (sous revue) - FRQNT avec Hayes (PI)
Lire plus…

Profil complet

Richard, Pierre J.H.

RICHARD, Pierre J.H.

Professeur émérite

Mes recherches sont axées sur la reconstitution de l’histoire de la végétation depuis le dernier retrait des glaces continentales un peu partout au Québec. Cela se fait par l’étude du pollen, des spores, des macrorestes végétaux et des charbons de bois microscopiques préservés dans les couches de tourbe ou dans les sédiments des lacs.

Les recherches récentes gravitent autour des thèmes suivants: les changements du niveau des lacs à l’échelle de l’Holocène, les conditions de l’accumulation du carbone dans les tourbières, la dynamique à long terme des marais, des marécages et des tourbières, la réponse de la végétation aux changements climatiques, l’incidence des feux de forêts et leur rôle à long terme sur le couvert végétal, la chronologie de la déglaciation et le Tardiglaciaire du sud du Québec.

Projets en cours

  • La végétation tardiglaciaire du lac aux Castors au Parc du mont Royal, Montréal.
  • La végétation des environs des lacs Saint-Paul et aux Outardes durant l'Holocène supérieur.
  • L'histoire postglaciaire de la végétation et du milieu au mont Saint-Hilaire.
  • L'histoire holocène de la végétation et du milieu dans la région de Lanoraie.
Lire plus…

Profil complet

Talbot, Julie

TALBOT, Julie

Professeure agrégée

Mon laboratoire se spécialise dans l’étude de la stabilité à long terme des écosystèmes. Plus spécifiquement, nous cherchons à comprendre les facteurs de stabilité et d’instabilité des fonctions et services écosystémiques des milieux humides dans un contexte de changements environnementaux. Nous nous intéressons à la fois aux changements à long terme (siècles –millénaires) et aux changements à moyen terme (années – décennies). Pour ce faire, nous utilisons diverses techniques, incluant la micropaléontologie, les mesures biogéochimiques, les inventaires végétaux et la modélisation.

Un autre axe de nos recherches couvre les impacts des activités humaines sur la pollution azotée. Nous nous intéressons ainsi au concept d'empreinte azote, appliqué aux institutions et, de façon plus générale, à l'échelle nationale.

Lire plus…

Profil complet